.

30 septembre 2006

Adieu les futilités…?

Mardi dernier, je me procure le curieux dernier album de Leloup… euh.. premier Leclerc, et jeudi j’assiste au spectacle de Pierre Lapointe au Théâtre Maisonneuve à Montréal. Je me proposais depuis de vous suggérer un match comparatif entre présentement nos deux plus grands auteurs-compositeurs-interprètes…. Je m’apprêtais à débattre du vainqueur en essuyant probablement vos réprobations, me citant Rivard, Séguin et autres excellents dinosaures qui continuent de nous re-servir la même sauce (excellente, mais quand même la même sauce), Déry, Moffat et autres semblables à qui il manque encore un petit quelque chose, sans parler des innombrables rockeuses, rockeurs et icônes pops qui nous font passer du bon temps, mais trop éphémères.

Ça aurait été bien de débattre de telles futilités, car notre temps devrait en être meublé beaucoup plus, mais une tuile vient de nous tomber sur la tête. En fait un morceau de viaduc!

En replaçant ce morceau, ce sont nos priorités sociétaires qui devrons également être replacées.

Pour revenir très brièvement à mon dernier article, j’espère qu’il n’y en aura pas pour dénoncer le manque de sécurité de nos routes! Car il y a d’autres drapeaux à brandir beaucoup plus haut.  Je suis convaincu que si on calculait la probabilité de recevoir un morceau de viaduc sur la tête ou même d’être blessé directement par la route, celle-ci serait somme toute négligeable.

Le problème, c’est que nos dirigeants, donc NOUS, n’avons pas les priorités à la bonne place. Par exemple:

  • Nous ne remplissons pas nos fonds de pension suffisamment (je sais je suis fatigant avec ça, mais avouons que c’est préoccupant);
  • nous ne prévoyons peu de rélève dans des secteurs clés;
  • nous polluons à outrance et ne sommes même pas capables d’accomplir le minimum du minimum suite à des ententes comme celles de Kyoto;
  • nous gaspillons notre eau et, pire des injures, la donnons à des étrangers qui eux nous vendent des biens moins essentiels,
  • …. et quoi encore.

Non mais… sans blogue! (Pardonnez mois, mais je ne l’avais pas encore placé depuis le début).

Pas surprenant que nous laissions notre réseau routier tomber en ruine.

J’imagine nos décideurs:

-  Bon. Le réseau routier. Combien on a besoin d’investir cette année M. le Ministre des travaux public?

- Pour quoi?

- Pour quoi, quoi?

- Pour son prolongement? Son entretien normal? Le « patcher »?

- Ben… Tout ça mettons.

- Ben tout ça…? M. le Premier ministre, on n’a pas les moyens. Mais un petit prolongement ici et là et une couple de patchs: disons: 10 milliards.

- Non non non! On ne peut se permettre plus de 3 millliards. Alors, on fera des GROSSES annonces pour des semi-mini prolongements et on patchera ici et là. On commencera à arranger le reste l’an prochain. Bon…! Les arts et spectacles! Les artistes nous demandent plus d’argent depuis un bon bout de temps. On est dû pour injecter un peu plus cette année, non?

23 septembre 2006

Statistiquement vôtre

Les propos de la journaliste du Globe and Mail Jan Wong en réaction à la tuerie de Dawson continuent de faire la manchette. Madame Wong faisait un lien entre les gestes de Kimveer Gill à Dawson et ceux de Valery Fabrikant à Concordia et de Marc Lépine à Polytechnique. La démence de ces trois « éthnies » serait la conséquence des « tensions linguistiques » au Québec. De nombreux arguments ont été soulevés contre cette théorie plus que boiteuse, sauf…

Mettons nos émotions de côté le temps d’une analyse plus pragmatique.

Si seulement un de ces trois événements avait eu lieu, pourrait-on émettre une telle généralité? Évidemment que non. Et bien rappelons à Madame Wong que 3 événements ne font pas plus le printemps! Son échantillon statistique n’est tout simplement pas suffisant pour en déduire quoi que ce soit.

Notre problème, c’est que nous vivons dans un monde statistiquement analphabète.

Pour ne citer que quelques exemples:

 On s’achète un (des!!) billet(s) de loto même si la probabilité de gagner est de 1 sur 14 millions (pour le 6/49).

 On dépense des milliards à combattre le terrorisme, alors que les chances d’être victime d’une telle attaque est de 1 sur 100 000.

 On ne fait rien pour encourager la natalité même si on s’en va vers des fonds de pension vides!

 On continue à payer une fortune en taxe à Environment Canada pour des prévisions météo à long terme qui ne servent à rien, à moyen terme qui pourrait être prédites par un agriculteur d’expérience et à court terme par notre nez dehors! (Un jour je tenterai peut-être de vous le prouver…)

En fait, quelqu’un de mauvaise fois pourrait se prêter au même jeux que madame Wong et tirer des « généralités » beaucoup plus constructives des trois malheureux événements en question, notamment:

• Le Québec et Montréal en particulier comptent également une forte densité de maisons d’enseignement en langue anglaise; et
• Le Québec est un peuple se montrant ouvert envers les étrangers.

Non, que ça soit par mauvaise fois ou par analphabétisme statistique, il y aura toujours quelqu’un quelque part pour utiliser un événement de l’actualité pour nous passer un message.

Page suivante »

© 2007 www.nonmaissansblogue.com Tous droits réservés.